Quelles différences entre le pilotage d’un scooter et d’une moto?

Moto et scooter sont deux moyens de transport différents, ayant chacun leurs particularités concernant le pilotage et répondant à des besoins différents. Avant d’opter pour l’un ou l’autre, il convient donc de bien connaître les caractéristiques de ces deux véhicules afin de faire un choix satisfaisant.

Le scooter, un moyen de transport urbain.

Le scooter est un véhicule conçu dans tous ses aspects pour une utilisation en zone urbaine. La boîte de vitesse d’un scooter étant automatique, le pilote effectue plus facilement de variations de vitesse, ce qui lui permet d’être plus concentré sur les changements de direction, bien fréquents en centre ville. De plus, le centre de gravité du scooter étant plus bas que celui d’une moto, sa maniabilité en est renforcée. Il faut aussi prendre en considération que le scooter est d’ordinaire plus lourd que la moto. Son carénage est plus important, et de nombreux espaces de rangements sont présents, ce qui résulte d’une inertie bien supérieure, et donc d’une réactivité bien moindre face aux dangers inattendus. En revanche, le carénage d’un scooter a deux avantages : il offre un peu plus de sécurité à l’usager en cas d’accident, et permet un confort de pilotage supérieur.

Ainsi, le pilotage du scooter, par ses différentes caractéristiques, est plus adapté à une circulation en ville. Sa vitesse, limitée à 45 km/h pour les moteurs dont le cylindrée ne dépasse pas 50 cm³, ses caractéristiques mécaniques et sa maniabilité en feront le choix idéal de l’usager urbain.

La moto est plus adaptée au pilotage à grande vitesse.

Dans ses caractéristiques de pilotage, la moto est conçue pour une utilisation à grande vitesse, dans les espaces dégagés et les lignes droites. En effet, la boîte manuelle, bien souvent gênante lors d’une circulation en ville où les changements de vitesse sont courants, offre un véritable confort à grande vitesse, et ce grâce à sa réactivité. De plus, ce que la moto concède au scooter en maniabilité et en confort, elle le récupère en légèreté : le ralentissement en vue d’un danger imminent est plus aisé avec une moto, l’inertie du véhicule étant moins importante.

Ainsi, scooter et moto présentent tous deux des caractéristiques de pilotage bien distinctes, et il convient de bien connaître ses besoins avant de faire un choix. On remarque toutefois que des alternatives existent, comme les motos utilitaires, conçues pour un usage facilité dans les environnements urbains, ou les maxi scooters, dont la particularité étant un moteur au cylindrée de 125 cm³, permettant des pics de vitesse bien supérieurs aux scooters classiques.