Scooter ou moto : avantages et inconvénients

Il existe deux catégories de conducteurs : ceux qui roulent en voiture et ceux qui préfèrent rouler en deux-roues à moteurs. Ces derniers trouvent que la conduite d’un deux-roues motorisé est meilleure en termes de sensations. Le ressenti de la vitesse qui grimpe, le sentiment de liberté enivrant, la possibilité d’aller n’importe où sans se soucier du trafic ou des places de stationnement, la position du corps qui ne fait plus qu’un avec la machine, voilà pour eux autant de raisons qui rendent cette pratique unique.

Néanmoins, avant de conduire une deux-roues il faut d’abord choisir son véhicule et pour ça deux options sont possibles : la moto ou le scooter. Lequel est le meilleur, comment choisir, quels sont les avantages et les inconvénients, c’est justement ce que nous allons voir.

Le pilotage, comme toute autre chose qui requiert de la maîtrise, doit s’apprendre, et en termes d’accessibilité, le scooter est beaucoup plus facile à prendre en main qu’une moto. L’une des principales raisons à cela est la présence d’un variateur à vitesse dans le scooter, en lieu et place d’une boite à vitesse mécanique plus traditionnelle qui requiert un embrayage pour passer les vitesses, engendrant un surplus de fatigue auprès du conducteur. Cette différence se ressent davantage en ville lorsqu’il faut accélère et décélérer rapidement, chose qui, sur un scooter, se fait naturellement sans devoir systématiquement réajuster sa vitesse.

Pour autant, la boite à vitesse permet d’avoir un frein moteur très utile en cas de situation d’urgence, de même que décider soi-même de la vitesse du véhicule confère une sensation de pilotage plus grisante. De cette façon, on y trouve un sentiment de contrôle qui ne se retrouve pas forcément au guidon d’un scooter, en particulier lors de ballades ou de trajet à longue distance où la moto garantit un plaisir de conduite supérieur grâce à sa solide tenue de route à grande vitesse, et ce même en temps de pluie.

Autre point aussi important que différenciant, le côté pratique. En cela, le scooter est devant car il dispose de multiples espaces de rangements, ce qui le rend idéal pour faire des courses et les déplacements courts. Deuxième point pratique, sa posture basse le rend praticable par les personnes de taille relative, car il faut pouvoir mettre un pied-à-terre quand le véhicule est à l’arrêt, tandis que la selle haute de la moto ne le permet pas toujours.

Enfin, les considérations financières sont généralement celles qui ont le plus de poids lors de la prise de décision, et sur critère le scooter l’emporte car moins cher à l’achat, à l’entretien, à la consommation et au tuning.

Au final, choisir l’un ou l’autre dépend entièrement de l’usage que vous allez en faire. Si c’est pour des déplacements quotidiens et rapides, le scooter est alors tout indiqué, si vous cherchez le plaisir de la conduite et l’évasion, c’est plutôt vers la moto qu’il faudra se tourner.